De plus en plus de propriétaires souscrivent une assurance propriétaire non occupant. En complément de celle de leur locataire, les propriétaires font de cette assurance une priorité ! Si vous envisagez de souscrire à cette assurance, cet article vous intéresse forcément.

 

Pourquoi souscrire une assurance propriétaire non occupant ?

Une assurance propriétaire non occupant est une garantie complémentaire qui vous permet d’être indemnisé en cas d’incendie, de vol, ou de dégâts des eaux dans votre logement. Elle offre des garanties supplémentaires afin de couvrir au mieux votre habitation, en plus de l’assurance habitation en responsabilité civile.

Ce type d’assurance évite également d’avoir à gérer les litiges avec un locataire.

En effet, la souscription à une assurance en responsabilité civile est obligatoire pour les immeubles en location ou en copropriétés. Cette obligation reste valable que vous soyez un propriétaire occupant ou non occupant.

Dans la majorité des cas, les garanties d’une assurance souscrite par le locataire se limitent à la couverture des risques locatifs et des biens personnels.

De ce fait, votre immeuble n’est pas assez couvert face aux différents risques possibles. L’intérêt de souscrire une assurance propriétaire non occupant prenant en charge les dommages non couverts par celle du locataire tombe sous le sens. Cette assurance permet non seulement de mieux gérer les aléas (catastrophes naturelles), intempéries, cambriolage, bris de glace…), mais elle assure également la prise en charge des dommages causés par votre bien au tiers.

 

Où s’adresser et comment procéder ?

La souscription à une assurance propriétaire non occupant peut s’effectuer auprès d’une compagnie d’assurance ou d’une banque (si votre bien est hypothéqué). Moyennant le paiement d’une prime, vous bénéficierez d’une ou de plusieurs garanties.

Plus votre budget est conséquent, plus votre logement sera couvert. Pour se faire, un contrat d’assurance sera établi entre vous et votre assureur afin de garantir l’engagement des deux parties.

Avant la moindre signature, il convient d’être vigilant et de vérifier plusieurs points du contrat :

• Etendue et limite des garanties
• Risques couverts et non couverts
• Montant de la prime et de la franchise
• Mode et condition de remboursement
• Services associés

La prise en compte de tous ces éléments évite les mauvaises surprises et permet de prendre les dispositions nécessaires en cas d’imprévus. Par ailleurs, votre contrat peut contenir une seule ou plusieurs garanties. Si vous souhaitez une large couverture, vous pouvez contracter une assurance multirisques habitation.

Le bâtiment, les biens mobiliers, les améliorations apportées sur votre immeuble, la responsabilité civile peuvent être entièrement pris en charge par cette assurance.

Pour des informations complémentaires sur l’assurance propriétaire non occupant, cliquez ici.