En premier lieu, les propriétaires qui veulent louer un appartement ou une maison à Tahiti souhaitent tous la même chose. Sécuriser leur location en recourant à des garanties loyers impayés. Leur crédit va courir sur quelques années, et chacun s’interroge sur sa capacité à rembourser. Même si les loyers impayés restent rares, souscrire une assurance et demander une caution au locataire font partie des garanties à mettre en place.

 

 

La caution

La caution reste une des garanties loyers impayés les plus simples à mettre en œuvre.

Pas de dossier à constituer, pas de frais de rédaction. Il suffit de remplir un document qui stipule l’engagement des deux parties et de le signer. La caution simple se présente sous la forme d’un contrat qui responsabilise le locataire. Ce dernier s’engage à payer ses dettes au bailleur quand celui-ci n’a pas réussi à obtenir les montants dus. En cas d’insolvabilité, le propriétaire peut alors lancer une saisie sur salaire ou mobilière, ce qui n’arrive quasiment jamais.

Par ailleurs, la caution solidaire engage un tiers à régler les impayés du locataire en cas de défaut de paiement. Traditionnellement, les parents se portent caution pour leurs enfants ou inversement. Il s’agit également d’un document manuscrit à remplir par les parties. Outre le montant du loyer, la lettre manuscrite indique que la personne solidaire reste consciente de son engagement et de ses obligations.

Garanties loyers impayés : commentfaire ?

 

L’assurance

Tout d’abord, rares sont les compagnies d’assurances qui proposent des contrats « garanties loyers impayés » en Polynésie » (GLI). Pour y souscrire, le propriétaire devra trouver un locataire dont le salaire représente trois fois le montant du loyer. Dans le bail, il devra également faire mention d’une clause pour défaut de paiement du loyer. Il faut bien évaluer la prise en charge, les délais, la franchise, le plafond…

De manière générale, l’assurance « garanties loyers impayés » couvre les loyers impayés quelle que soit la raison de l’absence de versement, des charges, des indemnités d’occupation. Par ailleurs, elle couvre les détériorations (au-delà de la caution), ainsi que le départ sans préavis du locataire et son décès. En outre, les frais engagés dans une procédure de recouvrement des impayés ou de dégradations sont pris en charge par les garanties loyers impayés.

A. J. /BazikPress © Trifonenko Ivan – Fotolia.com